Dilemme du Bonnet: L'anesthésie locale?

Submitted by Liz S Admin on Fri, 08/31/2012 - 00:13
Dilemme du Bonnet

Avoir la chance d'augmenter sa poitrine  d’une taille de bonnet ou deux bonnets est assez réconfortant. Les femmes ont une certaine difficulté à savoir quelle serait la meilleure taille pour leurs poitrines. Une femme ne peut pas imaginer a quoi ses seins pourrait réellement ressembler dans un bonnet B ou un bonnet C, elle ne verra que le changement physique une fis les implants mammaires insérés. Pour prendre une décision sage et avoir un résultat satisfaisant, il est important de consulter un chirurgien expérimenté en chirurgie plastique certifié  avant toutes décisions. Utiliser les connaissances et les expériences du chirurgien plasticien pour vous guider dans vos choix et vos décisions. Un chirurgien expérimenté sera à l'écoute avec soin et s'efforcera de trouver la taille de l'implant appropriée  pour réaliser vos désirs en toute sécurité. Un rapport interactif avec votre spécialiste du sein est important. Une mauvaise communication est la cause la plus fréquente de l'angoisse et des problèmes sur la taille des implants après la chirurgie.

Assurez-vous de connaître vos informations d'identification du médecin. Soyez certaine que le médecin qui vous offre une  augmentation mammaire soit un chirurgien plastique certifié par le conseil d'administration. Certains individus peuvent même ne pas avoir eu de formation officielle chirurgicale dans un établissement de bonne réputation. En raison de leur formation en chirurgie limitée, l'accès aux anesthésies chirurgicales peut être restreint. Certains fournisseurs peuvent scrupuleusement  dissimuler cette lacune en vous offrant une anesthésie locale pour une augmentation mammaire. Ces techniques de commercialisation sont plus attirants car les implants mammaires peuvent être moins  coûteux et peuvent avoir une dimension plus précise sous anesthésie locale afin que le patient éveillé puisse participer à son choix final de la dimension de l’implant pendant qu’il se trouve sur la table d'opération.

Le but de mettre les patients sous anesthésie générale est de sorte qu'ils ne ressentent aucune douleur pendant la procédure. Un patient est inconscient, le corps est détendue et il y a moins de risque de complication. L’anesthésie locale consiste à endormir une seule partie du corps qui donc, devient insensible à la douleur. Un anesthésiste est indispensable dans le bloc opératoire  lors de l'exécution des chirurgies qui nécessitent une anesthésie générale, mais pas pour une anesthésie locale. Avec une anesthésie locale les frais sont moindre il n'est plus nécessaire de payer l’anesthésiste. Mais est-ce sécuritaire? Sans le spécialiste en anesthésie, le médecin effectuant la procédure est maintenant responsable de l'anesthésie ainsi que des aspects techniques de la chirurgie. Il est très risqué, le fait qu’un médecin encourage l'utilisation de l'anesthésie locale pour une augmentation mammaire.  Malheureusement, cela ne diminue la complexité de la chirurgie. La chirurgie comporte des risques inhérents.

Non seulement la douleur est mieux contrôlée par une anesthésie générale, un environnement stable et contrôlée permet au chirurgien plastique de concentrer ses efforts uniquement sur la poitrine de la patiente pour obtenir le meilleur résultat esthétique dans des conditions sûres. Bien sûr, il serait bien de pouvoir  voir le modèle des implants mammaires et de les vérifier dans un miroir dessus, mais qu’est ce qui se passerai si quelque chose devait mal tourner soudainement pendant la chirurgie? Serait-il utile par la suite? Même sous anesthésie locale, le patient  est encore un peu flou et un peu endormi. Les patientes ont-elles vraiment pris une sage décision en choisissant leurs implants mammaires sous l’effet d’une anesthésie? C'est presque comme demander à une personne sous l’effet de l’alcool (avec une déficience visuelle et de jugement) de prendre une décision très importante.

C'est risqué quand un médecin encourage l'utilisation de l'anesthésie locale pour améliorer la taille du sein lors d'une augmentation mammaire.