Rupture d'un implant mammaire

Rupture d'un implant mammaire

Les implants mammaires modernes sont des dispositifs médicaux très sécuritaires. Pourtant, ils ne peuvent pas être considérés comme définitifs. Une diminution de la densité de l'enveloppe éventuellement peut causer la rupture d'un implant. Une déchirure peut aussi se produire au résultat d'un traumatisme ou d'une piqûre et, beaucoup plus souvent, au résultat d'une usure progressive de la paroi due à l'ancienneté. Certains implant anciens ont une enveloppe très fine, plus à risque de rupture. Cela n'a plus lieu avec les implants mammaires modernes. Grâce à l'évolution de la technologie des implants mammaires, la probabilité d'une rupture est très basse.

Implant en solution saline: En cas d'un implant mammaire qui contient du sérum physiologique, on parle de deux types de déflation : un dégonflement partiel ou total. Un dégonflement partiel se présente en forme de fuite de solution physiologique de la valve à travers laquelle cette solution avait été introduite dans la coque de l'implant. Lors d'une déflation complète, l'enveloppe de l'implant se rompt, la solution saline est diffusée par le flux sanguin et ensuite quitte le corps.

Implant en gel de silicone: En général, les implants en gel de silicone comportent moins de risques de rupture, comparée à ceux en solution saline. Lorsque l'implant mammaire en gel de silicone se rompt tout de même, le gel peut rester dans l'enveloppe fibreuse qui entoure l'implant mammaire. Cette rupture interne peut favoriser l'apparition d'une coque fibreuse, aussi cela peut passer totalement imperceptible. Dans ce cas, on parle de rupture intra-capsulaire. Comme résultat, les seins deviennent fermes et les processus inflammatoires peuvent se produire dans le corps. Une rupture extra-capsulaire, lorsque le gel de silicone pénètre dans les tissus environnants est beaucoup plus rare grâce à la meilleure "cohésivité" des gels actuels.

Dr. Chen Lee fortement recommande d'enlever les implants mammaires en cas de rupture extra-capsulaire ainsi qu'en cas de rupture intra-capsulaire. Lors d'une réopération, l'implant mammaire est extrait et remplacé chirurgicalement et les signes inflammatoires disparaissent. Pourtant, l'intervention chirurgicale n'est pas systématique et dépend de chaque cas particulier.

Le risque de rupture d'un implant mammaire: De nos jours, il n'existe aucune statistique sur les risques liés à la rupture des implants. Il est devenu évident que la longévité d'un implant fortement dépend de son contenu et de la qualité de l'intervention. Un implant en gel de silicone qui a une excellente lubrification de l'enveloppe et dont la viscosité est bien élevée, a une meilleure longévité dans le temps. Le sérum physiologique ne dispose pas des mêmes propriétés lubrifiantes et ainsi a plus de probabilité de rupture dans le temps.

Les symptômes d'une rupture d'un implant mammaire: Suite à une rupture d'un implant rempli de sérum physiologique, les seins perdent immédiatement de volume. Le sérum se dégage de la poche et sera très rapidement éliminé par l'organisme. Dans le cas d'un implant rempli de silicone, une rupture de l'enveloppe peut être parfaitement asymptomatique et passer inaperçu pendant de nombreux mois. Le plus souvent, la rupture d'un implant de silicone est détectée fortuitement lors d'imagerie mammaire de routine telles que la mammographie.

En cas de rupture faut-il changer rapidement l'implant?: En cas de rupture, vous avez intérêt à faire changer vos implants mammaires le plus rapidement possible afin d'éviter la rétraction cicatricielle qui obligerait le chirurgien à refaire une loge.